La Voie Bleue

De Corre à Epinal ( 73 km )

Logo bis

La Voie Bleue est un itinéraire cycliste qui s'étire d'Apach à la frontière luxembourgeoise jusqu'à Lyon en France.

Longue de 697 km cette véloroute, appelée aussi V50, a d'abord été dénommée, en Lorraine, Voie Verte Charles le Téméraire puis très brièvement Échappée Bleue.

Corre 00

De Corre en Haute Saône à Socourt au nord du département des Vosges la Voie Bleue est une belle piste cyclable, longue d'environ 100 km, idéale pour les promenades en famille.
La mienne étant originaire de ce département c'est une Voie Verte que nous parcourons souvent et que nous apprécions beaucoup.

Corre 20      Corre 05

Nous laissons, généralement, notre voiture sur le parking de la Marina de Corre là où se rejoignent la branche sud du Canal de l'Est, le Coney et la Saône et nous prenons, avec nos bicyclettes la direction du centre de cette commune.

Nous passons devant l'Église Saint Maurice qui a été construite, en 1898, dans un style d'inspiration néo-gothique. Après une centaine de mètres nous trouvons, sur notre droite, le début de la Voie Verte V50.

Corre 27

Arrivé à Demangevelle, nous longeons l'impressionnant site de " Bois Factory 70 " qui s'est développé sur l'emplacement d'une ancienne filature fermée en 1999.

Corre 30

Un seul des anciens bâtiments a été conservé et 7 autres ont été construits, en 2020, sur une superficie de 10 hectares, par le groupe niortais Poujoulat, faisant de ce site de production de bois de chauffage la plus grosse unité de ce type en Europe.

Corre 08

Au bout d'une dizaine de kilomètres, nous découvrons le pont tournant de Selles. Cet ouvrage d'Art est composé d'un tablier métallique qui, en tournant autour d'un pivot, permet de dégager la voie d'eau pour le passage des bateaux. Il est toujours actionné manuellement.

Corre 07

Construit entre 1880 et 1889, dans le cadre de la création de la branche sud du Canal de l'Est, il est classé Monument Historique depuis 2001.

Corre 09b      Corre 10

A moins de cent mètres, sur sa gauche, en prenant la direction de l'EuroVelo 6 nous remarquons une petite chapelle surmontée d'un clocheton en pierre.
Construite en 1885, elle est dédiée à Notre Dame de Lourdes en souvenir d'une Mission. Tous les ans, avant la 2ème guerre mondiale s'y tenait une procession dans le cadre des Fêtes de la Vierge.

Corre 11

De l'autre côté du pont tournant nous voyons également l'imposante Église de l'Assomption qui a été reconstruite en 1828 en conservant des élèments qui dataient du XIIIéme Siécle.

A Montmotier nous quittons le département de la Haute-Saône pour entrer dans celui des Vosges et nous arrivons bientôt à Fontenoy le Château et nous prenons le temps d'arpenter les rues de cette commune arrosée par 6 ruisseaux.

Fo 03

Nous découvrons, ainsi, une fresque peinte, en juillet 1997, sous la direction de Fabienne Abrial, et qui est dédiée à Julie Victoire Daubié née à Bains les Bains en 1824 et décédée à Fontenoy le Château en 1874.
Le 17 août 1861 elle est entrée dans l'histoire pour avoir été la première femme française reçue au Baccalauréat .

Fo 04b     Fo 05     Fo 04a    

Sur cette fresque on peut la voir recevant dans sa classe Jules Ferry, natif de Saint Dié et fondateur de l'école républicaine gratuite et obligatoire. Ses élèves sont tous des poétes écrivains ou scientifiques liés à des communes vosgiennes.

Pierre Pelot, écrivain ( Saint Maurice ), Maurice Pottecher, homme de thêatre ( Bussang ), Gérald Antoine, grammairien ( Allarmont ),

Hubert Curien, scientifique et ministre ( Cornimont ), Maurice Barrès, écrivain ( Charmes ), Henri Thomas, écrivain ( Anglemont )

et le plus contemporain, Yves Simon, fils d'un cheminot de Contrexéville,  chanteur à succés dans les années 80 et aujourd'hui écrivain reconnu et plusieurs fois couronné.

Fo 10      Fo 06

A quelques pas de là, devant le Musée de la Broderie, nous faisons la connaissance de Nicolas Gilbert, poète et icône du romantisme né à Fontenoy le Château au XVIIIème siécle.

A une centaine de mètres en contrebas, après nous être introduit dans une petite ruelle pavée fort glissante, nous trouvons la Tour des Lombards, le dernier témoin  des fortifications érigées au XIVème siécle quand la commune était rattachée à la Maison de Bourgogne.

Fo 07      Fo 09

Nous découvrons encore l'Eglise Saint Mansuy de style gothique flamboyant qui date des XV et XVIème siécle. Elle a été classée Monument Historique le 28 juillet 1922.

Il ne nous reste plus alors qu'à grimper quelques marches pour admirer quelques reproductions de machines de guerre médièvales et découvrir enfin ce qui a donné son nom à cette commune: son château.

Fo 08

Malheureusement de cet édifice du Xème siécle, partiellement détruit en 1635, il ne reste, aujourd'hui, que quelques pierres et que quelques croquis.

Fo 02

Après cette courte, mais enrichissante promenade à pied nous reprenons nos vélos et nous nous dirigeons vers l'ancien chemin de halage du canal de l'Est. La piste serpente jusqu'à la Forge d'Uzemain entre ce canal et la rivière le Côney que nous voyons apparaitre ou disparaitre régulièrement.

Vb 01      Corre 16

Comme nous sommes assez curieux,  nous remarquons au bord de la piste une pancarte indiquant " les sculptures de la Source" . Nous posons donc nos vélos et nous pénétrons dans la forêt pour admirer, au bord d'un chemin de randonnée, les œuvres gravées sur des rochers d'un artiste local : Mathieu Defer.

Corre 14

A moins de un kilomètre de cette surprenante découverte nous nous arréterons devant l'écluse N° 32 de Fontenoy le Château ( Écluse de Grurupt ).

Fo 12

Nous quittons alors la Voie Bleue pour aller découvrir, à environ 800 métres sur notre droite, la Manufacture royale de ferblanterie de Bains les Bains, fondée en 1733 sous l'impulsion du duc de Lorraine François III.

Fo 14      Fo 13

Nous prenons le temps de nous promener dans les allées du parc qui s'insinuent entre différents bâtiments, les ateliers d'étamage, la halle au charbon, les logements ouvriers, la maison des contremaîtres, la glacière, la maison du maître des forges et une petite chapelle.

Velos

Un des bâtiments abrite des expositions d'artistes régionaux...

Fo 15

et on peut également y voir des objets usuels des siécles passés et des documents relatifs à Julie Victoire Daubié qui est née ici.

affiche-indigenes.jpg

( Image cliquable )

  Depuis 1979 les bâtiments sont en cours de restauration et ils ont servi de décor, en mars 2005, au film " Indigènes " de Rachid Bouchareb.

016

( Image cliquable )

Cette manufacture a cessé toutes activités industrielles en 1951, et maintenant, en ces lieux, les cyclotouristes pourront se reposer dans plusieurs gîtes mis à leur disposition.

Fo 18      Fo 19

Nous reprenons ensuite la voie verte et à Hautmougey, au lieu-dit le Pont du Côney nous trouvons une aire de jeux, des tables de pique-nique et un barbecue en libre service ( le charbon de bois n'est pas fourni ).

Corre 28

Près du pont, l'Auberge du Côney est une Maison d'hôtes très agréable et très conviviale où les cyclotouristes pourront trouver refuge pour une nuit ou plus.

Vb 02

La propriétaire, qui est maintenant en retraite, reste toujours partante pour proposer aux voyageurs affamés une assiette de charcuteries et de salades très copieuse et très revigorante suivie d'excellents desserts faits maison.
Tél : 03 29 30 41 87 ( pour réservation )

( Publicité gratuite )

Fo 22

A Thunimont nous pouvons voir un autre des derniers ponts tournants encore en service sur le canal des Vosges.

Construit en 1880, ce pont qu'il faut toujours manœuvrer manuellement, mesure 13,35 m de long pour une largeur de 4 m.

Fo 23

Il permettait d'acccéder plus facilement aux forges de Thunimont, une usine métallurgique fondée en 1725, puis transformée en filature et tissage de coton en 1860. Aujourd'hui cet établissement est désaffecté et laissé à l'abandon.

Fo 24      Fo 25

Aprés avoir traversé le pont nous découvrons un lavoir où nous pouvons nettoyer nos bicyclettes et lui attenant une boîte à livres en libre-service.

Fo 26

Continuant notre promenade, arrivé à Girancourt ( km 30 ) nous apercevons, sur l'autre rive du canal, à côté d'un bateau mis définitivement en cale sèche, une table de pique-nique et un barbecue qui n'attendent que nous.

Fo 47

Après encore quelques centaines de mètres nous franchissons la ligne de partage des eaux qui divise hydrographiquement les bassins versants de la Mer du Nord et de la Mer Méditerranée. A partir de là nous descendons doucemement vers la Cité des Images.

Fo 29      Fo 28

Au bord de la Voie Bleue nous trouvons aussi 33 totems qui nous informent sur la distance qu'il nous faut parcourir pour atteindre Epinal.
D'autres panneaux nous guident vers le point de départ d'une quinzaine de circuits VTT balisés et rattachés à la Véloroute.

048      Fo 30

A Chaumousez nous découvrons l'Eglise de la Nativité de Notre Dame construite dans le style néo-roman, à la fin du XIXème siécle.

Fo 30a

Puis, arrivé à Golbey nous suivons une échelle d'écluses qui permet aux bateaux de franchir un fort dénivellé du terrain. Nous en profitons d'ailleurs  pour nous laisser descendre tout doucement sans pédaler.

038

Après cette succession d'écluses nous traversons le canal sur une passerelle qu'il ne faut pas manquer...

Fo 34

nous traversons ensuite le pont canal de Golbey.

Cet ouvrage d'Art dit aussi pont de Barbelouze traverse la Moselle et permet aussi de connecter la branche d'Epinal au canal des Vosges.

So 02

Il ne nous reste plus alors que 3 kilométres à parcourir sur un chemin de pierres et de sable assez désagréable pour arriver à Epinal au Square de la Crosse.

Capitainerie 2    046

( image cliquable )

Nous nous arrêtons alors, à la Capit' un bar-restaurant très prisé des spinaliens et des cyclotouristes pour nous rafraîchir et parfois aussi pour nous restaurer...

34 3

( Image cliquable )

avant de terminer ce pèriple sur cette belle véloroute européenne, juste à côté, devant la

MAISON DU VÉLO

.

Bouton coulees

Prochaine étape: De Epinal à Socourt

ou

Bout 1

Retour à la page: Les Vosges à vélo

.